Fermer
Loading
Fermer

Fermer
On commande un document pour l'utiliser en classe. Notez que l'utilisation de certains cas est payante. Ces cas sont facilement repérables par les logos qui renvoient à nos partenaires commerciaux. Lorsque vous voulez utiliser un de ces cas en contexte pédagogique, vous êtes redirigé vers le partenaire commercial avec lequel vous effectuerez la transaction.

Jouets du Velay (A, B et C) (Les)

Cas 9 90 2016 002A-C
Cas publié dans la Revue internationale de cas en gestion, vol. 15, no 1
Auteurs : 
Langues : 
  • Français
Mots clés: 
  • Marque,
  • Immobilier,
  • Restructuration,
  • Normes IFRS,
  • Gestion du résultat
Année de production : 
2016
Date de dépôt : 
25 novembre 2016
Notes pédagogiques incluses : 
Oui
Nombre de parties constituant ce cas : 
3
Résumé

Les jouets du Velay est une société française créée en 1903, spécialisée dans la production de jouets pour enfants. Outre la fabrication des jouets, elle assure depuis longtemps la vente de ces jouets au moyen d’un catalogue qui bénéficie d’un bon réseau de distribution à travers la France et d’un réseau de magasins achetés au fur et à mesure sur l’ensemble du territoire. Aussi, la société édite un journal sur les jeux pour enfants, Le paradis des enfants. Ce modèle d’affaires original a longtemps fonctionné, mais depuis les années 1980, l’entreprise voit sa situation se dégrader. La bonne santé historique du journal a dissimulé, une vingtaine d’années durant, la compétitivité déclinante du secteur de la production. La concurrence des pays émergents qui produisent des jouets beaucoup moins chers, mais aussi de moins bonne qualité, explique cette situation. Si l’activité commerciale de vente de jouets est à peu près à l’équilibre, la production voit son déficit se creuser. Les bonnes ventes du journal dissimulent ce déficit. Mais, pour la première fois en 2014, le résultat déficitaire va devoir entamer le capital social, ce que Jacques Lauvergne, l’héritier de la dynastie familiale, trouve inacceptable. Dans la partie A du cas (Vendre ou ne pas vendre), le dirigeant se demande s’il doit accepter l’offre de La banque du Velay, partenaire de longue date de l’entreprise, de racheter de l’entreprise pour trois millions d’euros. Dans la partie B du cas (Le projet de reconversion), les dirigeants, ayant décidé de ne pas vendre l’entreprise, évaluent la faisabilité d’un projet de reconversion partielle dans une activité de luxe. Finalement, la partie C du cas (Deux projets alternatifs) présente deux autres projets de sauvetage de l’entreprise : un projet de modernisation porté par le syndicat et un projet de liquidation porté par la banque.

Domaine principal : 
Sciences comptables
Domaine secondaire : 
Non disponible
Secteurs d'activité : 
  • Biens de consommation
Provenance : 
Ailleurs
Type : 
Cas traditionnel (Cas décisionnel)
Type de données pour la production du cas : 
Données inspirées du réel, mais considérablement transformées
Lieu de l'événement : 
France
Année de début de l'événement : 
2014
Année de fin de l'événement : 
2015
Taille de l'entreprise : 
Entreprise de taille intermédiaire
Principaux thèmes couverts
  • Évaluation des marques et de l’immobilier d’entreprise
  • Traitement comptable des marques et de l’immobilier d’entreprise
  • Comparaison des valorisations en coût historique, en valeur de marché et en valeur actuarielle
Objectifs pédagogiques
  1. Application des normes IAS 16, 36, 40 et IFRS 13
  2. Impact et critique des modèles d’évaluation sur les valorisations
  3. Impact des normes comptables sur le résultat et la trésorerie.
  4. Discussion sur l’impact de ces normes sur le résultat et comparaison avec les flux de trésorerie
Concepts et théories en lien avec le cas

Une vision critique des IAS/IFRS